Retour à la page précédente
 
La Chronique du Monastère de Ganagobie


1er juillet 2019 - 30 juin 2020


Le Père André Ardouin, moine de Ligugé et visiteur économique de la Congrégation, qui exerçait la charge de prieur-administrateur de l’abbaye Sainte-Madeleine de Marseille à Ganagobie depuis le 16 mai 2018, a été élu et installé Abbé de cette communauté le 5 juin 2020. Cet événement s’est déroulé dans la paix d’une liturgie priante et familiale, sous la présidence du TRP Abbé-Président dom Philippe Dupont. La bénédiction par Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, est prévue le 6 août 2020, pour la fête de la Transfiguration, fête bien bénédictine et importante pour la communauté, car c’est un 6 août qu’est décédé le saint Pape Paul VI ami de notre communauté, qui voulut entrer chez nous. On sait par ailleurs que Pierre le Vénérable, de l’Abbaye de Cluny, s’est fait le propagateur en Occident de la fête de la Transfiguration et qu’il en composa même un office liturgique.

Parmi les retraitants accueillis ses douze mois, signalons le cardinal Ricard, archevêque émérite de Bordeaux, qui vient régulièrement passer une journée de prière et de silence parmi nous. Juste après sa démission, Mgr Pontier, archevêque émérite de Marseille a passé quelques jours au monastère au mois d’août 2019. C’est lui qui avait accueilli la communauté à Ganagobie en 1992 lorsqu’il était évêque de Digne.
Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence, a fait sa retraite annuelle du 26 décembre 2019 au 1er janvier 2020. Quant à la retraite de la communauté, prévue du 10 au 17 mai 2020, elle a été annulée, le prédicateur ne pouvant pas se déplacer en raison de la crise sanitaire. Mais cette dernière a permis aux frères de vivre un long temps de solitude, prière et silence, équivalent à une bonne et belle retraite, en raison de l’arrêt des visites et des hôtes, faisant néanmoins prendre un « mauvais bouillon » à l’économie du monastère.

Au début du mois d’octobre 2019, une réunion des oblats s’est faite sur le thème de la mystique rhénane.
La seconde réunion qui devait se tenir fin avril 2020 a été annulée en raison de la crise sanitaire.
Le 16 novembre a eu lieu pour la première fois à Ganagobie l’Assemblée Générale de l’association Saint-Mayeul.
Le Frère Robert-Daniel Abo, de Marseille, a prononcé ses vœux simples le 9 décembre 2019.
Des pluies torrentielles se sont abattues sur la région les 1er et 2 décembre 2019, occasionnant d’importants dégâts.
Des coulées de boue ont bloqué la route d’accès qui mène au monastère. Des glissements de terrain ont provoqué l’effondrement de restanques portant des oliviers. Le toit du pigeonnier classé Monument Historique s’est effondré.
Tous ces sinistres appellent une restauration et des travaux coûteux et longs.
Au mois de janvier 2020, Madame Marie-Christine Braillard, conservateur départementale honoraire des antiquités et œuvres d’art, a présenté à la communauté les richesses patrimoniales de l’église paroissiale du village de Vien (Vaucluse).
Une promenade a conduit le 3 février 2020 la communauté jusqu’à Cassis, lieu de naissance du chanoine Coulin, fondateur du Grand Catéchisme à Marseille. Ce dernier rêvait de fonder sur ses terres dans ce village un monastère de moniales. Aujourd’hui se dresse en ce lieu un lotissement pour villégiature de luxe. Au-dessus de la colline ayant appartenu au chanoine, une chapelle néo-gothique bâtie par ses soins, encore intacte, résiste à l’envahissement des maisons des vacanciers. Une autre promenade, limitée à quelques membres de la communauté, et sous forme de pèlerinage, fit découvrir à certains la grotte de la Sainte-Baume où vécut, dit-on, sainte Marie-Madeleine. La montée au-dessus de cette grotte, à la Chapelle du Saint-Pilon, permit d’embrasser du regard la côte d’Azur varoise. La journée se terminait au tombeau de sainte Marie-Madeleine dans la vaste basilique de St-Maximin-la-Sainte-Baume.
Au début du mois de mars 2020, M. le Préfet et son épouse sont venus visiter le monastère. Ils ont pu admirer notamment le cloître, le chapitre, l’église et les mosaïques. On leur a montré à la bibliothèque divers documents historiques, en particulier sur la réconciliation de Marcel Pagnol et de Jean Giono intervenue à Ganagobie.
L’atelier de parfumerie qui constitue la principale source de revenus du monastère, est situé au cœur du monastère entre la bibliothèque en bas et les cellules des moines en haut. Il a été enfin mis aux normes, pour la sécurité de tous.

 

 

 

 

 

 



Sites partenaires : Boutique de l'Abbaye - Artisanat monastique - Abbayes - Abbayes en Provence - Produits Monastiques - Tisane - Argousier - Ganagobie - Produits monastiques des Abbayes